L'internat de pédiatrie à Lyon

 

Bienvenue sur cette page de présentation de l'internat de pédiatrie à Lyon. La maquette est modifiée à partir de novembre 2017; cette modification ne concerne que les internes ayant débuté leur internat en novembre 2016 ou avant.

Présentation de la formation AVANT la réforme de novembre 2017

L'internat de pédiatrie se déroule sur 8 semestres, soit sur 4 ans. Des discussions sont actuellement en cours pour passer à un internat en 5 ans, comme beaucoup de spécialités. Rien n'est cependant décidé pour le moment.

Il amène à deux diplômes indispensables pour devenir pédiatre :

- le doctorat de médecine : acquis par la validation d'une thèse, il fait de vous un docteur en médecine (vous n'aurez plus rien à envier à Dr House et Dr Quinn) ;

- le diplôme d'études spécialisé (DES) de pédiatrie : acquis par la validation d'un mémoire, il fait de vous un pédiatre.

Ces deux diplômes sont généralement à valider dans les 4 ans d'internat. Vous voulez en savoir plus ? Visitez les rubriques concernées !

 

La maquette lyonnaise comprend :

- un stage en pédiatrie générale dans un hôpital de périphérie

- un stage dans un service de réanimation pédiatrique ou d'urgences pédiatriques, en CHU. Sauf cas exceptionnel, il est demandé de faire l'un ou l'autre et non les deux, du fait du nombre limité de places

- un stage dans un service de néonatologie, en CHU

 

Comme le dit un philosophe chinois dont j'ai oublié le nom : "si la pratique est indispensable, elle est peu de chose sans la théorie". Se nourrissant de cette sagesse ancestrale, l'internat de pédiatrie offre une composante théorique : il s'agit des "journées DES", journées de cours qui ont pour objectif de survoler l'ensemble de la spécialité, par journée thématique autour d'une sur-spécialité (néphrologie pédiatrique, de pneumologie pédiatrique, de réanimation, etc.).

Ces cours sont communs à l'inter-région comprenant Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble et Saint-Etienne. Ils sont organisés chaque mois, dans une des villes de l'inter-région.

Ces journées permettent de mettre à jour les connaissances acquises au cours de l’externat et d’acquérir des notions de pédiatrie spécialisée. Elles sont aussi le lieu de présentations orales brèves par les internes. Enfin, ce sont des journées très conviviales où l’on retrouve l’ensemble des internes de la région !

Il est à souligner ici que dans le cadre de leur formation, les services ont dans l'obligation de libérer les internes lors de la survenue de ces journées DES. En contre-partie, la présence à ces cours est normalement obligatoire.

La formation APRES la réforme de novembre 2017

Schéma de l'internat à partir de novembre 2017

L'internat de pédiatrie se déroule à partir de novembre 2017 sur 5 ans (soit 10 semestres). Le cursus est divisé en 3 phases:

 

- la phase socle dure 1 an (2 semestres): deux stages dans un lieu agréé à titre principal en pédiatrie de préférence en pédiatrie générale, en urgences pédiatriques, en néonatologie. L’un de ces stages est accompli de préférence dans un lieu avec encadrement universitaire. La formation inclut 2 demi-journées de formation par semaine (1 demi-journée en supervision et 1 demi-journée en autonomie).

 

- la phase d'approfondissement dure 3 ans (6 semestres). Les stages devront comporter:

  • 1 stage en pédiatrie générale dans un lieu hospitalier agréé à titre principal en pédiatrie;
  • 1 stage en néonatologie dans un lieu hospitalier agréé à titre principal en pédiatrie;
  • 1 stage en urgence ou réanimation pédiatrique ou de SMUR (26 gardes formatrices) dans un lieu hospitalier agréé à titre principal ou complémentaire en pédiatrie;
  • 1 stage dans un lieu agréé à titre principal en pédiatrie et ayant une activité de prise en charge des troubles du développement et de la croissance (neurologie, endocrinologie, gastro-entérologie, troubles des apprentissages, médecine de l’adolescent);
  • 2 stages libres dont un accompli de préférence auprès d’un praticien-maître de stage des universités agréé à titre principal en pédiatrie.

Lorsque un ou plusieurs des stages mentionnés aux trois précédents alinéas sont accomplis au cours de la phase socle, ils sont remplacés par des stages dans un lieu agréé à titre principal en pédiatrie.

 

- la phase de consolidation dure 1 an (2 semestres). Il d'agira d'un stage d’un an, ou deux stages d’un semestre lorsque l’acquisition par l’étudiant des compétences de la spécialité le justifie, accompli soit :

  • dans un lieu hospitalier ou auprès d’un praticien-maître de stage des universités agréé à titre principal en pédiatrie;
  • sous la forme d’un stage mixte dans des lieux et/ou auprès d’un praticien-maître de stage des universités agréés à titre principal en pédiatrie;
  • sous la forme d’un stage couplé dans des lieux et/ou auprès d’un praticien-maître de stage des universités agréés à titre principal ou complémentaire en pédiatrie

La phase de consolidation achève la formation en pédiatre et se conclut donc par la soutenance du mémoire de DES de pédiatrie. En parallèle, l'interne soutient une thèse de médecine (qui fait de lui un docteur en médecine mais non un pédiatre).

 

La loi sur la réforme du DES de pédiatrie fait état d'un "contrôle continu". La forme de ce contrôle continu n'est pour le moment définie, tout comme les modalités de formation en e-learning.

Vous trouverez le détail de la maquette de pédiatrie sur le site www.legifrance.gouv.fr, à partir de la page 220/273.

La réforme à Lyon

Les pouvoirs publics ont demandé la mise en place de la formation dès novembre 2017. Pour cela, les internes de première année en novembre 2017 choisiront leur stage de premier semestre avant les autres internes, parmi des stages fléchés pour eux. Donc en théorie, il faudrait réserver aux internes de première année (16 internes) les stages en néonatologie, pédiatrie générale en périphérie et urgences pédiatriques.

 

Cependant, près de la moitié des internes actuellement en formation n'ont pas réalisé leur stage en périphérie/urgences ou réa/néonatologie. Ainsi, une dizaine d'internes ne valideraient pas la maquette antérieure à la réforme. Cela s'explique par le fait que les stages en périphérie sont aujourd'hui pris par des internes plus avancés dans le cursus. Pour cela, la réforme va être progressivement en place à Lyon, à partir de novembre 2017.

 

Ainsi, pour cette première année de réforme, nous assurons une "demi-réforme": un semestre sera fait dans un service entrant dans le cadre de la phase socle (urgences, néonatologie ou pédiatrie générale) tandis que l'autre semestre se déroulera en CHU dans les services classiquement choisis par les jeunes internes (pneumologie, gastro-entérologie, endocrinologie, neurologie et néphrologie à l'HFME, et les services de l'IHOP). Vous trouverez ci-dessous la liste des stages.

La réforme prendra progressivement le dessus sur l'ancienne version de l'internat.

Les stages de pédiatrie à Lyon

Une grande partie des stages ouverts pour l'internat est localisée à Lyon. Si l'on prend en considération les stages obligatoires tels que précédemment listés, on peut affirmer que vous passerez une grande partie de votre internat à Lyon. (Bonne nouvelle : Lyon est une ville magnifique !)

Stages en CHU

Quatre centres hospitaliers universitaires (CHU) offrent des stages de pédiatrie :

- l'Hôpital Femme Mère Enfant (HFME), dans le Groupement Hospitalier Est (GHE – 59 boulevard Pinel – 69500 Bron)

- l'Hôpital Louis Pradel (Hôpital Cardiologique Louis Pradel – 59 boulevard Pinel – 69500 Bron)

- l'Hôpital de la Croix-Rousse (103 Grande Rue de la Croix-Rousse – 69004 Lyon)

- le Groupement Hospitalier Lyon Sud (Chemin du Grand Revoyet – 69495 Pierre-Bénite)

Terrains de stage de l'HFME :

Endocrinologie pédiatrique et diabète Pr NICOLINO HFME
Neurologie pédiatrique Pr DES PORTES

HFME

Epilepsie, sommeil, explorations fonctionnelles neurologiques pédiatriques Dr ARZIMANOGLOU

HFME

Centre de référence des maladies métaboliques Dr GUFFON

HFME

Hépatologie, gastroentérologie et nutrition pédiatriques Pr LACHAUX

HFME

Néphrologie, dialyse et rhumatologie pédiatriques Pr COCHAT

HFME

Pneumologie, allergologie, centre de référence des pathologies respiratoires rares de l'enfant Pr REIX

HFME

Génétique clinique, centre de référence des anomalies de développement de l'enfant Pr EDERY

HFME

Réanimation pédiatrique spécialisée et surveillance continue Pr JAVOUHEY

HFME

Néonatologie et réanimation néonatale Pr CLARIS

HFME

Urgences pédiatriques Pr JAVOUHEY / Pr GILLET

HFME

Les horaires théoriques dans les services classiques de pédiatrie sont 8h30-18h30. Les journées peuvent parfois se prolonger, en cas de courriers à dicter ou si le point avec le sénior dure un peu plus longtemps que prévu.

A partir de 18h30, un interne de garde récupère son téléphone et est joignable en cas de nécessité dans les services de l'HFME. Les gardes se font aux urgences pédiatriques (un des plus gros pôle d’accueil français). Il y a 3 internes de garde par nuit, accompagnés de séniors de garde également (donc sur place). En moyenne, la fréquence des gardes est de 1 par semaine.

 

En réanimation néonatale et en réanimation pédiatrique, le tour de garde est spécifique et les internes ont leur propre tour.

 

De plus, les internes assurent une « astreinte », permettant une permanence et une continuité des soins, le samedi matin et le dimanche matin (qui correspond à la visite dans le service). Leur fréquence dépend du nombre d’internes dans le service (entre 3 et 5 généralement).

 

Il est interdit de faire plus de 24 heures de suite à l'hôpital; il est donc impossible de cumuler en suivant astreinte-garde-astreinte.

Terrains de stage hors HFME :

Institut hémato-oncologie pédiatrique (IHOP)

Pr BERTRAND

et Pr BERGERON

IHOP - Centre Léon Bérard
Cardiologie pédiatrique Pr DI FILIPPO Hôpital Louis Pradel - GHE
Néonatologie et réanimation néonatale Pr PICAUD Hôpital de la Croix-Rousse 
Néonatologie niveau 2B Pr CLARIS CH Lyon Sud
Médecine Physique et de Rééducation - L'Escale Dr POIROT Groupement Hospitalier Est
Médecin Physique et Rééducation de l'enfant - Les Massues Dr BERNARD Centre des Massues
Pédiatrie générale (orientée MPR neuro) Dr EYRAUD Hôpital de Romans-Ferrari

Les services de cardiologie pédiatrique et de néonatologie/réanimation néonatale ont leur tour de garde propre, indépendamment des autres services de l'hôpital.

Les internes faisant leur stage dans les services de MPR et de recherche clinique ont la possibilité de prendre des gardes aux urgences de l'HFME, ou en réanimation pédiatrique ou néonatale s'ils ont déjà effectué leur stage là-bas.

Stages à Lyon, hors CHU

  • Protection Maternelle et Infantile (PMI), sur plusieurs sites ; la responsable est le Dr RONZIERE, du Conseil Général du Rhône ;
  • Stage chez un pédiatrie libéral, en rotation sur 3 praticiens : les Dr BARROIS, CHAUVEL et STAGNARA. Un nouveau terrain de stage devrait voir le jour pour le semestre d'hiver 2016/2017.

Les internes de l'IHOP font des gardes au sein de cette structure. Ils ont leur propre tour de garde.

Les internes faisant leur stage en PMI ou chez un praticien libéral peuvent faire des gardes aux urgences de l'HFME, ou en réanimation pédiatrique ou néonatale s'ils ont effectué leur stage là-bas.

Stages de périphérie

Pédiatrie et néonatologie

Dr BARRE

CH Fleyriat, Bourg-en-Bresse

Pédiatrie et néonatologie

Dr RAINA CH de Valence

Pédiatrie et néonatologie

Dr FERRERRO CH Pierre Oudot, Bourgoin-Jallieu

Pédiatrie et néonatologie

Dr FARHAT CH de Vienne

Pédiatrie et médecine de l'adolescent

Dr NOGUER Clinique Mutualiste de l'Union, Vaulx-en-Velin

Pédiatrie et néonatologie

Dr REBAUD CH Nord Ouest, Villefranche-sur-Saône

Pédiatrie et néonatologie

Dr TESTARD CH Alpes Leman, Annemasse

Dans les stages de périphérie, le rythme est globalement moins soutenu qu’au CHU, les astreintes et gardes s’effectuent sur place. Il y a le plus souvent un internat avec possibilité de logement sur place, ou alors la possibilité de faire des allers-retours quotidiens depuis Lyon.

Attention : il est important de souligner qu’il y a peu de services de pédiatrie générale en tant que tel à Lyon (comparativement à des CHU moins grands) ; l’essentiel de la pédiatrie générale se fait en gardes aux urgences et en périphérie, ou dans certains services spécialisés (en endocrinologie surtout), qui ont une casquette "pédiatrie générale". Toutefois, toute sur-spécialité reste avant tout pédiatrique et permet d'acquérir des connaissances de pédiatrie !

Le choix des stages

Chaque semestre, les représentants de l'Agence Régionale de Santé (ARS) d'Auvergne-Rhône-Alpes, de l'Université Lyon 1, des Hospices Civils de Lyon et des internes de pédiatrie se réunissent en Commission d'Ouverture de Poste pour définir les postes à ouvrir ou fermer ; la répartition des postes est ensuite communiquée sur le site de l'ARS Rhône-Alpes et par l'ALIP.

Ainsi, les terrains de stage peuvent changer d'un semestre à l'autre, des places peuvent être retirés à un stage, etc.

 

Le choix a ensuite lieu en amphithéâtre, en présence des internes de la spécialité et des responsables de l'ARS.

L'ordre de passage est le suivant :

- habituellement, l'ordre des promotions va de la plus avancée à la plus jeune (4e année > 3e année > 2e année > 1er année) ; de manière exceptionnelle, en novembre 2017, les internes de première année choisiront en premier parmi les stages qui leur seront réservés ;

- au sein de chaque promotion, l'ordre suit le classement à l'ECN.

 

C'est rarement un moment de bonheur pour les internes ... mais pour le vivre avec le plus de sérénité, rassurez-vous : d'une part, l'ALIP met en ligne une évaluation des stages à l'approche des choix, pour une plus grande clarté. D'autre part, le site CIEL ainsi que l'ALIP organisent un temps de pré-choix permettant d'anticiper au mieux. Les pré-choix ont été tellement bien faits pour l'année 2016-2017 que la majorité des internes ne se sont pas déplacé et ont fait des procurations aux représentants des internes!

 

Pour novembre 2017, les stages réservés aux internes de première année ne sont pas encore définis, mais se dessine une répartition comme suit:

  • 8 postes fléchés en pédiatrie générale de périphérie / réanimation néonatale de niveau 3 / urgences pédiatriques
  • 8 postes fléchés en CHU, soit au moins 1 poste dans chaque service de l'HFME et de l'IHOP.